Documents
 Galeries photos
 Histoire
 Le Club
 Miniatures
 Recensement
 Restaurer
 Sur le Net
 Vos voitures
 Forum de discussion
VOUS ETES ICI > > Océane & Plein Ciel
 







1960 : Simplification avec les "S"

lundi 2 septembre 2002, par Jean-Jacques


DANS LA MEME RUBRIQUE :
1957 : Nouvelle ligne américanisée
1961 : Arrivée du Rush
1962 : Adieu les belles
1958 : Continuité
1959 : Lifting important

THEMES ABORDES :

Simca Océane
Norev [1/43 & 1/32]
Poterie : cendrier Océane
Carte postale - Rouen
Poterie : cendrier Océane [2]
Restaurer une Océane ou une Plein Ciel : pas simple
Catalogue 1959 - 3
Carte postale - Paris
Catalogue 1961
1re rencontre des Simca carrossées par Facel
Livres - Elle au volant

Simca Plein Ciel
Accessoires GH pour Océane et Plein Ciel
Catalogue 1959 - 1
Revue - Jours de France 99
Océane et Plein Ciel 1959
Carte postale - Pessac
Minialuxe [1/43 & 1/32]
Océane et Plein Ciel 1957
Revue - Réalités 129
01-Réunion du 21 avril 2002
Revue - Femina-illustration N° 29


JPEG - 8.9 ko
L’Océane avec ses pare-chocs relevés reçoit le nom de Grand Carrossier.

Malgré le relooking de l’année précédente, les ventes restent confidentielles. Il faut dire que les prix se sont envolés (12.800 NF pour le Plein Ciel, 13.860 NF pour l’Océane alors que la Floride, apparue en mars 1958 était vendue, en octobre 1959, 8.785 NF en version cabriolet et 8.885 NF en version coupé et 9.285 NF en version convertible), sans aucune autre justification que des coûts de montage prohibitifs. Produits dans l’usine Facel de Dreux, quasiment à la main pour ce qui est des finitions, et alors que les chaînes voyaient passer en priorité les modèles Facel, les Océane et Plein Ciel sont quelque peu laissées pour compte. Pour tenter de redresser la barre, Simca impose, dès octobre 1959, la réalisation de modèles à la finition simplifiée, baptisés "S", les précédentes finitions étant alors batpisées Grand Carrossier. Les Plein Ciel et Océane "S" voient ainsi leur pare-chocs empruntés aux Aronde avec butoirs prolongés par de proéminents caoutchoucs, le jonc qui surlignait la calandre et repiquait sur les ailes disparaît, le volant est identique à celui des berlines, mais de couleur noire, le revêtement cuir des sièges est remplacé par du simili, le tableau de bord est peint et non plus garni, les clignotants AV sont proéminents et directement empruntés aux Arondes, tout comme les feux AR. Tous ces modèles reçoivent la nouvelle version du moteur Flash Spécial développant désormais 60 ch à 5.100 tr/mn avec un taux de compression revu à la hausse à 8,2:1. Les prix de ces versions simplifiées est évidemment à la baisse (1.100 NF pour le Plein Ciel "S" et 1.125 NF pour l’Océane "S"). Mais c’est encore plus cher que la Floride. Et de nouveaux coloris sont proposés puisqu’aux côtés des noir diamant, rouge torche, vert criquet, bleu ciel de Capri et bleu de soirée, on peut désormais bénéficier de teintes métallisées : beige doré irisé, beige foncé irisé, vert Pacifique irisé, brun Jamaïque métallichrome et gris métallisé moyen.
A partir de mai 1960, le câble d’entraînement d’essuie-glace est allongé : il passe de 0,95 m à 1, 20 m.

>Identification
Numéros dans la série du type • Plein Ciel
 : à partir du n° 1.752.004 • Océane : à partir du n° 2.776.646.

JPEG - 31.6 ko
Sur le stand Simca, l’Océane "S" présente ses nouveaux pare-chocs droits et sa calandre simplifiée.




Jean-Jacques



SOMMAIRE MAGAZINE | PLAN DU SITE | ADMIN | RETOUR AU SITE