Documents
 Galeries photos
 Histoire
 Le Club
 Miniatures
 Recensement
 Sur le Net
 Vos voitures
 Forum de discussion
VOUS ETES ICI > > Restaurer
 







Quels dynamos et démarreurs pour ma Simca Sport ?

dimanche 7 novembre 2004, par Jean-Jacques


DANS LA MEME RUBRIQUE :
Quelle teinte pour ma Simca Sport ?
Enfin un compteur juste !
Ecran thermique de démarreur
Les Pièces communes de nos SFM
Une pluie de Comète
Surveillez la température moteur de votre SFM
Plus de sécurité à petit prix
Changer les butées de capot
Quel carburateur pour ma Simca Sport ?
Comment faire un crochet de remorquage sur une Océane ou Plein Ciel

THEMES ABORDES :

Electricité

On continue dans la recherche des pièces pouvant se monter sur nos Simca, avec les démarreurs, dynamos et régulateurs. Cette liste est forcément incomplète et je compte sur vous pour m’aider à rajouter des références.

Démarreur
A partir de 1951 : à commande positive et pignon sortant, 300 A sous 7,8 V, couple bloqué à 1,2 mkg, largeur des dents de la couronne : 12 mm, tension du ressort de balai : 900 à 1.200 g, vitesse nominale du démarreur au démarrage : 1.500 tr/mn. Paris-Rhône D10L24 ou Ducellier DmP221 D2 Sp3 (lanceur avec dix dents). Ce démarreur était monté sur les chariots Fenwick JGT-JGTP mais avec un lanceur 11 dents.
A partir du 12 décembre 1954 : montage d’une démarreur Paris-Rhône D8L13 ou, en deuxième monte, d’un Ducellier P025 C2 Sp1 repère 6005.
A partir du 21 avril 1955 sur le Coupé-de-Ville et le cabriolet Week-End : montage d’un démarreur Paris-Rhône D8E14 ou, en adaptable, d’un Ducellier P025 C2 Sp1 repère 6011A.
A partir de juin 1958 : parallèlement au montage du Paris-Rhône D8E14, Simca monte un démarreur D8E26 repère 53.855 avec contacteur CED 44 à branchement par fiche (auparavant, solénoïde CED 4 à branchement par borne).
A partir d’octobre 1959 (à partir du n° de série 2.572.966) : montage d’un démarreur D8E29 avec allongement de l’arbre de l’induit et augmentation de la longueur du pignon qui passe de 7 à 11 mm. Totalement interchangeable avec le précédent.
On peut récupérer l’induit sur un grand nombre de démarreurs ainsi que leurs lanceurs. Vérifier simplement le nombre de dents sur les D8E21 (neuf dents au lieu de dix pour le lanceur, également monté sur les Facellia première génération), D8E22 (neufs dents, monté sur les 203C et 403, 404 Luxe injection), D8E27 (9 dents, monté sur les Panhard PL17 et 24), D8E29, D8E31 (neuf dents, monté sur 404 9CV, 404 injection, camionnette J7 essence XC 5P), D8E34 (neuf dents) et D8E37 (neuf dents, monté sur 403/8 de 1960 à 1965). Dans certains cas, vous pourrez récupérer l’intégralité du démarreur, mais attention au montage sur la cloche.
Le solénoïde CED 4 a été monté sur une foultitude de démarreurs et notamment sur ceux qui étaient montés sur les tracteurs CGM 141, Cima vigneron F135D et F137D, Renault D22 ou sur les camions Renault 2,5t. Il se trouve sur les démarreurs Paris-Rhône D8E22, D8E27, D8E31, D8E34, D8E36, D8E37, D8E47, D11E47, D11E61, D11E68, D11E69, D11E70, D11E75, D11E95, 52960, 53324, 53419, 54349, 54566, 55286, 56750 et 70260. Le solénoïde CED 44 n’a, par contre, été utilisé que pour l’Aronde et les démarreur D8E26, D8E29, D8E34 et 55422.

Dynamo et régulateur
Comme vous le savez sûrement, un régulateur de tension est toujours apparié avec un type bien précis de dynamo, mais vous pouvez tout à fait monter un régulateur Autolite avec une dynamo Bosch, si la correspondance est bonne.
A partir de 1951 : dynamo 12 V, intensité 14 Ah, tension nominale de 14,6 à 15,4 V, puissance maxi en régime continu : 210 W, 14 à 15 V à 1.500 tr/mn, à deux balais. Paris-Rhône G11R53 ou Ducellier DY321 G2 Sp22 avec régulateurs Paris-Rhône YT21, Ducellier RG12 EI Sp2 ou Wehrlé W155F.
A partir d’octobre 1954 (sur le Coupé-de-Ville, à partir du châssis 236.953)  : montage d’une dynamo allégée à poulie en fonte et gorge réduite à 13 mm (auparavant 18 mm), Paris-Rhône G10R16 appariée au régulateur YT21 (ou YTB21 ou Wehrlé W155F avec embrayage Simcamatic). On peut remplacer cette dynamo par une Ducellier DY225 G2 Sp10 (pas de changement pour le régulateur). A noter que ce démarreur a également été monté sur certaines Panhard Dyna Z et PL17 et sur les Vespa 400.
A partir de juin 1958 : adoption d’une dynamo Paris-Rhône G10R23 repère 53.750 ou G10R27 comportant une cuvette à fiche sur le corps, à la place de la borne EXC (excitation), et une borne de masse sur le palier côté collecteur. En seconde monte, on peut monter une dynamo Ducellier 7199 (également montée sur les Ariane 4 export). Elle est toujours appariée avec le régulateur Paris-Rhône YTD21, Wehrlé W155FS ou, sur les versions équipées du Simcamatic, le Paris-Rhône YTE21, Wehrlé W155FS. La tension nominale est de 17 Ah à partir de 2.500 tr/mn. Pour les modèles exportés, ont été montés des dynamos plus puissantes, des Paris-Rhône G10R30 ou G10C43 qui sont appariées avec un régulateur Paris-Rhône YTD219, Wehrlé W163FSA.
A partir du printemps 1959 : adoption d’un nouveau régulateur Paris-Rhône YTD21 repère 18.459G avec socle renforcé et position des fiches interverties (auparavant de gauche à droite : EXC/BAT/DYN. Maintenant : DYN/EXC/BAT), ou Wehrlé W155FS.
A suivre, forcément





Jean-Jacques



SOMMAIRE MAGAZINE | PLAN DU SITE | ADMIN | RETOUR AU SITE