Documents
 Galeries photos
 Histoire
 Miniatures
 Recensement
 Restaurer
 Sur le Net
 Vos voitures
 Forum de discussion
VOUS ETES ICI > > Le Club
 







4e Internationale à Saint-Drézéry : on y était !

dimanche 28 mai 2006, par Jean-Jacques


DANS LA MEME RUBRIQUE :
9 ème rassemblement du club SFM
Refabrication : Notice Simca 8 Sport
Club de possesseurs-restaurateurs de voitures Simca carrossées par Facel-Métalon
Le rendez-vous d’Aveiro
6 éme rassemblement SFM
rassemblement SFM dans le GERS
3e Internationale à Sathonay-Village
7 ème rassemblement du club SFM
La vie du site
Le Vaucluse et les SFM lors du 8° rassemblement


Du 25 au 28 février 2006, Jean-Claude et Yannic Feuvrier et leur club du VA60 nous attendaient de pied ferme pour notre quatrième internationale à Saint-Drézéry, un charmant petit village au nord de Montpellier. Le programme qu’ils nous avaient concocté était du genre corsé. Comme on les aime. Pas une seconde de répit. Du trapu, du velu. Des bornes, des bornes, des bornes. Mais surtout de l’ambiance, des haltes fréquentes, des routes tracées au milieu de paysages exceptionnels, un zeste de culture, pas mal de spécialités locales et des surprises en pagaille. On a commencé le jeudi par les présentations habituelles, les retrouvailles (pour certains, c’était le quatrième rendez-vous, pour d’autres le premier), et l’on a commencé très vite à mesurer que l’ambiance allait être à la franche rigolade lorsque les Dubiez sont arrivés au volant d’une Thunderbird. Vous savez, cette américaine qui a tellement inspiré Daninos qu’il l’a copiée pour dessiner l’Océane et le coupé Plein Ciel. Le clin d’œil n’est évidemment pas passé inaperçu et ça a contribué à créer une ambiance de franche rigolade.
Les affaires sérieuses ont débuté le vendredi par un départ par petits groupes en direction de la Petite Camargue. Pour y chercher le canal Rhône à Sète, puis pour découvrir les Salins du Midi et leurs vastes étendues roses (saviez-vous que la couleur de ces monumentaux bacs de rétention semi-naturels est due à une algue mais aussi et surtout à des crevettes minuscules, roses et qui s’y vautrent par milliards en attendant que toute l’eau s’évapore ?), visite d’Aigues-Mortes ou baignade au Grau-du-Roi selon les envies. Avant de se retrouver dans la manade de Pierre Vitou, et assister au marquage d’un taurillon, à quelques jeux camarguais et de goûter la viande de taureau (pas mauvais du tout, c’est entre le veau et le cochon...)
Petite nuit de sommeil et réveil en fanfare aux aurores pour la grosse journée du samedi, à la découverte des Cévennes. Plus de 250 km au programme avec plusieurs cols et un passage par le magnifique cirque de Navacelles. Puis arrivée à Viols-le-Fort où nous déjeunons au Wagon Bleu. Un vrai wagon. Bleu. Tous les week-ends, on peut y manger, en l’occurrence un mouton grillé à la broche. A côté, les membres du club y entreposent quelques-unes de leurs autos. Sympa. Puis visite d’une collection privée, celle de Jacques Fons, le président de VA60 qui s’intéresse aux motocyclettes de 49,9 cm3 et moins et aux microcars. Parmi les pièces rares : un Reyonnah et un Solyto qui pourrait servir d’engin de livraison... La journée se termine par une grande première pour le club : un concours d’élégance. Mais comme nous sommes tous un peu farfelus et qu’on aime bien rigoler, il était placé sous le signe de l’humour. C’était donc à qui imaginerait le sketch le plus original. On a eu droit aux Pingouins (pas facile de conduire avec une... queue !), aux évadés du Bagne qui avaient volé une auto, à Delphine la révolutionnaire qui revendiquait le droit des femmes de diriger le destin des hommes, à une délicieuse petite famille très années 50 (c’est eux qui ont gagné, mais l’important c’était de participer), à Fernande la gourmande, à Bécassine, au coup de la panne... Un vrai bonheur qui a régalé l’assistance.
Dimanche matin, nombreux étaient ceux qui avaient de petits yeux et le cœur gros. Car il fallait se quitter pour rentrer dans nos pénates. Mais on se l’est tous promis : on se retrouve l’année prochaine à Maastricht. Il y fera sans doute moins chaud (on a eu 35° de moyenne), mais l’hébergement "rustique" dans un château sans doute hanté promet d’être un grand moment...
Un grand merci à Jean-Claude, Yannic et tous les membres du VA60 pour nous avoir organisé un week-end de rêve qui démontre une fois de plus que nos autos peuvent faire des kilomètres sans souci.
Visionner le diaporama





Jean-Jacques



SOMMAIRE MAGAZINE | PLAN DU SITE | ADMIN | RETOUR AU SITE