Documents
 Galeries photos
 Histoire
 Miniatures
 Recensement
 Restaurer
 Sur le Net
 Vos voitures
 Forum de discussion
VOUS ETES ICI > > Le Club
 







5e internationale à Dalhem : magique !

dimanche 20 mai 2007, par Jean-Jacques


DANS LA MEME RUBRIQUE :
7 ème rassemblement du club SFM
Rencontre internationale Facel à Aveiro
Refabrication : feux AR pour Simca 8
Simca Facel en Beaujolais
Rassemblement annuel du club SIMCA BY FACEL
01-Réunion du 21 avril 2002
Bonne Année 2010
6 éme rassemblement SFM
1re rencontre des Simca carrossées par Facel
7 ème Rassemblement SIMCA FACEL



Direction la Belgique et la région de Liège pour notre cinquième internationale. C’est Charles et Liliane Leclercq, Jean et David Dumont et André et Delphine Goyens qui nous ont concocté un week-end étonnant dans le château de Dalhem, à une quinzaine de kilomètres au nord de Liège. Ambiance colonie de vacances pour les deux douzaines d’équipages venus de France, d’Allemagne, des Pays-Bas, d’Autriche et bien sûr de Belgique. On parle donc plusieurs langues, mais la Belgique étant déjà tri-lingue, ça facilite le dialogue.
Les arrivées se sont succédées le jeudi toute la journée. Les premiers déboulant dès le début de l’après-midi, les derniers (les locaux André et Delphine mais à leur décharge, ils travaillaient ! Un jour férié !) vers 19h. Pas de bobos sur le parcours, toutes les autos sont dans un état superbe et l’on admire les petites nouvelles. La 8 Sport des Mechelenkamp (qui, malheureusement, sera victime d’un vandalisme la dernière nuit), le Coupé-de-Ville des Gaulin, la 8 Sport de Pierre Thiry et, la surprise du jour, le Plein Ciel de Charles Leclercq qui avait bien gardé le secret. On pensait tous qu’il en était encore à la carrossserie et que la voiture ne serait pas prête avant l’internationale de l’an prochain. Grosse erreur. Charles est un cachotier, il avait travaillé jour et nuit pour la terminer à temps (une semaine avant le début des festivités !). Bravo, la surprise a été totale...
Les retrouvailles sont chaleureuses (pour certains, c’est déjà la cinquième édition et ils se retrouvent à l’occasion d’autres rallyes ou salons) et animées. On demande à votre serviteur si, par hasard, il n’entendrait pas un petit bruit dans son moteur. Mais non, tout va bien. Mais je précise que je me suis autoproclamé président du Club des Bielles Réjouies et que seuls peuvent adhérer ceux qui ont une Simca Sport ayant coulé une bielle (moi, je l’ai fait deux fois la même année, avec deux autos différentes...). Font donc partie des heureux, Hervé qui a coulé une bielle sur son Océane il y a deux ans, Bruno qui nous a fait le coup l’an dernier avec sa 8 Sport et, hélas, notre ami Christian Fouchereau qui a coulé sa bielle à quelques kilomètres du départ pour la Belgique. Ce qui explique qu’on le retrouve au volant d’une Renault moderne. Pas de chance. Mais il a gardé le sens de l’humour et sa bonne humeur, c’est l’essentiel.
Premières agapes avec le plat local, les boulets de Liège. Pour ceux qui ne connaissent pas ce sont des boulettes de viande de veau et de porc avec des herbes et un assaisonnement top secret (du sel et du poivre, tu parles d’un secret !), servies avec des frites et une sauce qui varie suivant les régions. Du côté de Chimay, on vous les sert avec une sauce tomate, à Liège c’est plutôt façon chasseur avec une sauce salée-sucrée à base de sirop de liège et d’oignons. Miam, miam...
La nuit est courte. Réveil difficile pour certains (la fatigue du voyage mais surtout les ronflements des voisins, hum hum), plus guilleret pour d’autres habitués à sonner le clairon aux aurores. Et départ à 9h pour visiter la région de Herve et découvrir son fromage si particulier qui "schmoute" (entendez qu’il sent fort, un peu comme le Munster) mais si agréable avec une lichette de Sirop de Liège. On le goûte à l’Espace des Saveurs avant de partir, à travers la campagne, pour déjeuner à l’Abbaye du Val Dieu où l’on brasse la bière du même nom. Sous un soleil de plomb (et oui, il fait toujours beau en Belgique !), nous reprenons les voitures pour partir à la découverte du Sirop de Liège, dans une siroperie artisanale appartenant à la famille Niessen depuis 11 générations. Et retour vers le château de Dalhem pour un barbecue géant.
Samedi chargé avec un court trajet en voiture pour aller retrouver des bus, mis à disposition par le Musée des transports de Liège, qui nous emmènent à Liège pour une première balade en bateau sur la Meuse, un déjeuner local (potée dans la Taverne de Tchantchès) et balade dans le ventre ville. Les bus nous ramènent ensuite à nos voitures pour une nouvelle promenade d’une trentaine de kilomètres à travers la superbe campagne liégeoise, avec du soleil, encore et toujours.
La soirée de gala est pleine d’émotions. Charles et Liliane écrasent une petite larme. Maeva, du haut de ses 10 ans, enchante l’auditoire en dansant le flamenco avec son professeur et deux autres élèves du cours Las Palmas. Un magicien comique, Dédé, nous fait illusion à la façon de Garcimore... Distribution des récompenses, remerciements, larmes, demain matin, c’est le retour. Certains ont prévu de partir avant même que l’aube de poudroie, d’autres de paresser et d’aller faire un tour au marché dominical d’Aubel... De petits groupes s’organisent pour ne pas partir seuls et prolonger le plaisir. Et on se donne rendez-vous à l’année prochaine, à Thouars. Christian Fouchereaux aura remis d’aplomb son Océane, on n’en doute pas et nos amis Mechelenkamp, malheureux avec leur auto découverte au petit matin dans un bosquet, l’avant enfoncé, auront retrouvé le sourire. En tout cas, nous sommes de tout cœur avec eux.
Dalhem 2007, c’est donc terminé. Un immense immense merci aux organisateurs de ce merveilleux week-end. Parfaitement organisé, à tous points de vue. Ambiance, parcours, road-books, visites, timing, gastronomie... Merci Charles, Liliane, Jean, David, Roudoudou, Moumoune et tous les bénévoles qui vous ont prêté la main. C’était magique...
Visionner le diaporama





Jean-Jacques



SOMMAIRE MAGAZINE | PLAN DU SITE | ADMIN | RETOUR AU SITE